Im Rahmen der Reihe „Literatur Abitur 2009 - Französisch“

 

In französischer Sprache

am 16. Februar 2009 um 19 Uhr
in der Stadtbücherei, Stuttgart

Achevé en mai 1940 et publié en même temps que Le Mythe de Sisyphe en 1942, L'Étranger est en partie la traduction romanesque des idées contenues dans cet Essai sur l'absurde.

 

 

Sous le soleil d’Algérie, Meursault, modeste employé de bureau, assiste à l’enterrement de sa mère, observe les disputes de son voisin avec sa maitresse, écoute les plaintes du vieux qui

engueule tout le temps son chien, couche avec une fille et accepte de l’épouser sans l’aimer, et finit par devenir un assassin.

Il retrace son existence médiocre, vit dans une sorte de torpeur, une étrange indifférence : au moment d'agir, il note qu'on peut faire l'un ou l'autre et que « ça lui est égal ». Il se comporte comme si la vie n'avait pas de sens.

 

Condamné à mort, il vit avec lucidité l’attente de l’exécution et  prend enfin conscience de l’absurde.

Albert Camus conte l’histoire de ce personnage à la première personne, dans un style incisif et précis, qui provoque chez  le lecteur un certain malaise et lui suggère qu’il pourrait  bien être cet « Etranger ».